La bénédiction des Gardians

© PIcspics - Gardians-1© PIcspics - Gardians-2© PIcspics - Gardians-3© PIcspics - Gardians-4© PIcspics - Gardians-5© PIcspics - Gardians-6© PIcspics - Gardians-7© PIcspics - Gardians-8© PIcspics - Gardians-9© PIcspics - Gardians-10© PIcspics - Gardians-16© PIcspics - Gardians-20© PIcspics - Gardians-11© PIcspics - Gardians-13© PIcspics - Gardians-14© PIcspics - Gardians-15© PIcspics - Gardians-17© PIcspics - Gardians-18© PIcspics - Gardians-12

Dans la région méridionale françcise de Camargue, des taureaux et des chevaux vivent en semi-liberté. A Arles, la saison des combats de taureau débute le 1er mai avec la bénédiction des Gardians, une parage de ces cavaliers de Camargue dédiée à leur protecteur St. George. Fondée en 1512, la Confrérerie des Gardians est la plus vieille confrérerie de ce type en France. The Marquis de Baroncelli a dessiné un costume pour les Gardians dans le but de les doter d'une unité accrue et de les distinguer. Cette année, la parade est spéciale. Elle marque  le 500ième anniversire de confrérerie. Pour la première fois, la confrérerie se rassemblera dans les arènes d'Arles pour célébrer St. George et participer avec leur chevaux à la messe de bénédiction en Provençal.

Un reportage de mai 2012.