Theo, docteur et prêtre vaudou

Hougan Théo est médecin et prêtre vaudou. Depuis ses 14 ans, l'année de la mort de son père, lui aussi un hougan, il soigne les maladies bénignes, celles qu'il appelle maladies naturelles et aussi celles qu'il appelle maladies mystiques. Théo a plus de 70 ans. Sa réputation dépasse les frontières d'Haïti. Il vit simplement mais est […]

Bains rituels

Ils se prénomment Erzulie, Baron Samedi, Cousin Zaka, Ogou Feray… Ils sont des lwas en créole, des esprits du panthéon vaudou. Ils sont des ponts entre le monde réel et invisible, entre les humains et le Bondye, l'Etre Suprême jugé inaccessible par les vodouïsants. Chaque année en juillet, des milliers d'Haïtiens servent les lwas lors […]

Douceur rurale haïtienne

Au nord-est d’Haïti, se trouve Fort-Liberté, ancienne garnison royale plongée dans l'obscurité dès que l'astre de lumière disparaît derrière les crètes élimées des momtagnes. A l'entrée du bourg, la devise gravée sur le faîte d’un petit arc de triomphe, « La douceur dans l’effort », donne au visiteur un avant-goût de son séjour. Lorsque Fort-Liberté s'emmitoufle […]

Après le chaos

En septembre 2008, en poste à Port-au-Prince, je découvrais médusée des arbres déracinés voltiger dans les airs comme des fétus de paille. La tempête tropicale allait me laissait figurer la violence de l’ouragan qui devait s’abattre plus tard un peu plus loin au nord de la capitale haïtienne. Les cyclones Gustav, Hanna et Fay feront […]

A l’épreuve de la gouvernance

En avril 2008, une semaine d'émeutes contre la vie chère embrase Haïti. A coté des aspirations d'une population frappée par l'insécurité alimentaire,  certains s'interrogent sur une instrumentalisation du mouvement par l'ancien président Aristide. La police nationale haïtienne (PNH) est impuissante. Les casques bleus tentent de limiter les débordements. Cinq morts, des centaines de blessés et des destructions […]

Une frontière nommée Rivière Massacre

Au nord-est d'Haïti, une rivière au nom funeste  marque la frontière avec la République Dominicaine. La Rivière Massacre doit son nom à l'assassinat dans ses eaux de boucaniers français par des conquistadors espagnols au 17ème siècle. En 1937, le général dominicain Trujillo y fera assassiner des milliers d'Haïtiens. Au 21ème siècle, des tensions sont encore visibles […]